Science in schools à Contrexéville


Jean-Marc Huart, recteur de l’académie de Nancy-Metz, vante les mérites du lycée professionnel de Contrexéville.
Lors de sa visite, Jean-Marc Huart a notamment échangé avec la professeur d’un atelier coiffure suivi par des élèves de première année de CAP. Fixé au printemps dernier, le rendez-vous a été repoussé en raison du confinement. Mardi 8 décembre, le recteur de l’académie de Nancy-Metz Jean-Marc Huart a visité le lycée Pierre-Mendès-France. L’occasion de vanter les mérites d’un établissement qui « épouse son territoire ». Le déplacement aurait dû avoir lieu au printemps dernier. Mais confinement oblige, il a été reporté. Mardi 8 décembre, le recteur de l’académie de Nancy-Metz Jean-Marc Huart s’est rendu au lycée professionnel Pierre-Mendès-France de Contrexéville où il a été accueilli par le proviseur Abdelmajid Haouaci. « L’objectif de ma venue dans cet établissement est de mettre un zoom sur les lycées professionnels et de montrer toute l’excellence des savoir-faire à la française, a confié Jean-Marc Huart. Les élèves sont fiers du métier qu’ils préparent ».

La visite a d’abord été l’occasion pour le recteur de découvrir une Master class programmée dans le cadre de l’opération « Science in schools », un projet porté par le British Council en partenariat avec l’académie. Le principe ? Des scientifiques du Royaume-Uni animent des ateliers en anglais autour du fonctionnement de la science appliquée au sport à destination des élèves. Un dispositif qui permet aux jeunes de pratiquer la langue de Shakespeare tout en améliorant l’image qu’ils ont de la science et des chercheurs.

Jean-Marc Huart a aussi échangé avec des élèves qui participaient à des ateliers esthétique et coiffure (bac pro et CAP) avant de gagner le restaurant d’application où il a rencontré des élèves de terminale bac pro CSR (commercialisation et services en restauration). Enfin, le recteur a visité les locaux du futur restaurant d’application qui doit ouvrir en janvier. « Pierre-Mendès-France est l’exemple typique du lycée ancré dans son territoire, a-t-il salué. C’est un établissement remarquable et tout à fait représentatif de la qualité de nos lycées professionnels. »

Source : Cécile Roux, © Vosges-Matin, Mercredi le 09 Décembre 2020